Le passé et le futur de A. Lange & Söhne se rejoignent dans la Lange 1. En cette année qui marque le 200e anniversaire de la naissance de Ferdinand Adolph Lange, son nouveau mouvement symbolise excellemment la volonté de la marque de se réinventer en permanence.

La vision de ces montres a pris forme au cours du long voyage qu’a entrepris Ferdinand Adolph Lange en 1837, à l'époque tout juste âgé de 22 ans, de Dresde à Paris, puis lors de son séjour en Suisse et jusqu’à son retour en Saxe. Il a consigné ses observations et ses idées dans son carnet de voyage. Ce recueil de connaissances horlogères et de concepts esthétiques est l'un des rares documents ayant survécu aux premières années de la remarquable carrière de cet horloger de talent.

Ce désir de créer les plus belles montres du monde a également inspiré son arrière-petitfils, Walter Lange, qui, en 1990, a insufflé une nouvelle vie dans la manufacture. La Lange 1 a été présentée à peine quatre ans plus tard. Dans l'intervalle, elle est devenue une icône de la marque et franchit cette année une nouvelle étape en se proposant dans une version inédite. Si son design légendaire est resté inchangé, son mouvement a été techniquement amélioré. Son calibre L121.1 à remontage manuel propose désormais un affichage de grande taille de la date sautant avec précision. Son échappement se compose d'un balancier avec masselottes d'équilibrage excentriques et d’un balancier-spiral sans raquette conçus en interne. Le calibre est toujours doté d'un double barillet offrant un fonctionnement de trois jours ainsi que des éléments caractéristiques classiques tels que platine trois-quarts, coq gravé à la main, et chatons en or fixés par des vis bleuies par traitement thermique. La deuxième génération de cette montre classique est disponible immédiatement. 

Un design classique et son expression : les nouvelles Lange 1 en or rose et en platine avec un cadran au dessin plus technique. © A. Lange & Söhne