Côté cadran, le boîtier de 45,5 millimètres en or gris arbore le design d’un régulateur, propre aux montres scientifiques de haute précision. Côté mouvement, il est dotée d’un affichage orbital des phases de lune qui représente en outre la situation de la Lune par rapport à la Terre et au Soleil. Les guichets circulaires de l’affichage de l’heure et les guichets du quantième perpétuel caractérisent le design de cette pièce.

 

A-Lange-Soehne-Richard-Lange-Quantieme-Perpetuel-Terraluna-back

Le dos de la montre. © A. Lange & Söhne

 

Trois cercles pour donner l’heure
Tout en haut du cadran du garde-temps se trouve le grand cercle des minutes. En dessous, les plus petits guichets décentrés affichent les heures et les secondes. À l’instar de la Richar Lange Tourbillon «Pour le Mérite» présentée en 2011, le design est inspiré par un grand modèle historique: le régulateur de 1807 dû à Johann Heinrich Seyffert, provenant de la collection horlogère mondialement célèbre du Salon de mathématiques et de physique. Constructeur de génie, Seyffert a contribué par ses réalisations à ce que Dresde devienne, au début du XIXe siècle, un centre d’horlogerie de précision. Dans les montres de poche haute précision, le format propre aux régulateurs était un avantage pour les services de détermination de l’heure et les observations astronomiques, mais aussi dans les manufactures horlogères, afin de synchroniser de nouvelles montres. Il permettait en effet de lire les minutes et les secondes avec précision.

Quatre guichets pour l’éternité
Au-dessous de la grande date caractéristique de Lange – d’ailleurs la première dans un modèle de la famille de montres Richard Lange –, deux plus petits guichets affichent les jours de la semaine, à gauche, et les mois, à droite. Grâce à cet agencement, les affichages du quantième se lisent en un coup d’oeil. Son programme mécanique tient compte des mois de différentes longueurs au cours d’une année calendaire, mais aussi des années bissextiles jusqu’en 2100. Dans un petit guichet circulaire situé à droite se trouve l’affichage des années bissextiles. Toutes les indications calendaires avancent par sauts . Pour réduire le plus possible la force nécessaire pour le processus de commutation, l’énergie qu’il requiert est engrangée en continu via une came et libérée d’un coup à minuit.

Situé à droite, à côté du 15 du cercle des minutes, se trouve l’affichage des années bissextiles.

 

A-Lange-Soehne-Richard-Lange-Quantieme-Perpetuel-Terraluna

Richard Lange Quantième Perpétuel Terraluna © A. Lange & Söhne

 

La lune sur son orbite
Côté mouvement, on découvre l’affichage orbital des phases de lune. En attente de brevet, cette innovation représente pour la première fois dans une montre-bracelet la situation de la Lune par rapport à la Terre et au Soleil. L’affichage se compose de trois disques. Sur un disque du ciel piqué d’étoiles, la Lune, que l’on peut voir à travers une ouverture ronde, tourne autour de la Terre dans le sens antihoraire. Sa révolution synodique est si fidèle à la lunaison effective, qui est de 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 3 secondes, que l’indicateur ne devra subir une correction d’un jour que dans 1058 ans. Au-dessous tourne un disque lunaire représentant la Nouvelle Lune et la Pleine Lune. À travers l’ouverture pratiquée dans le disque du ciel, on peut voir la phase de lune. Dans l’agencement, le balancier occupe la position du Soleil. À la Nouvelle Lune, le disque lunaire noir se trouve entre la Terre et le Soleil. À la Pleine Lune, le disque clair se trouve de l’autre côté de la Terre. Ainsi, on peut voir simultanément la position de la Lune et la phase lunaire. Au centre de l’affichage, la Terre tourne une fois par jour autour de son axe. Sur le côté regardant le Soleil, donc le balancier, c’est le jour, et de l’autre côté, la nuit. L’échelle périphérique graduée en 24 heures donne l’indication de l’heure pour l’hémisphère nord.

La Lune tourne autour de la Terre dans le sens antihoraire.

 

A-Lange-Soehne-Richard-Lange-Quantieme-Perpetuel-Terraluna-lune

De gauche à droite : nouvelle lune, lune croissante, pleine lune, lune décroissante. © A. Lange & Söhne

 

Afin d’offrir une reproduction aussi vivante qu’esthétique de la phase orbitale de la Lune, les maîtres-horlogers  ont appliqué un processus particulier pour le revêtement. Sur le disque du ciel notamment, par des effets d’interférence, toutes les composantes non bleues de la lumière du jour sont supprimées. Cela donne une surface bleu foncé, sur laquelle se détachent plus d’un millier d’étoiles.

Une force constante pendant deux semaines
Pourvu de deux puissants ressorts-moteurs, le double barillet assure une réserve de marche de 14 jours. Dans le cas d’un barillet avec une capacité de réserve aussi grande, certaines précautions techniques s’imposaient pour que la marche de la montre reste régulière pendant toute la durée d’autonomie. Après un remontage complet, le couple initial est trop élevé pour être transmis directement aux pièces réglantes. Lorsque le couple faiblit, la précision souffre à la fin de la réserve de marche. Un échappement à force constante très élaboré remédie à ces deux inconvénients. Toutes les dix secondes, il transmet toujours la même portion de la force d’entraînement totale au balancier, assurant ainsi un couple constant. Avec pour résultat une amplitude invariable et une grande régularité de marche du premier au dernier jour. Située à 6 heures, la réserve de marche figurant sur un anneau périphérique indique quand il est temps de redonner de l’énergie au mouvement via la couronne.

 

A-Lange-Soehne-Richard-Lange-Quantieme-Perpetuel-Terraluna-Calibre-L096-1

Calibre L096.1 de manufacture Lange. Du côté du mouvement, l'affichage orbital des phases de lune montre la situation de la Lune par rapport à la Terre et au Soleil. © A. Lange & Söhne

 

Pour le nouveau calibre de manufacture Lange L096.1 de ce garde-temps, non seulement le spiral de balancier, mais également le ressort-moteur intermédiaire de l’échappement à force constante sont réalisés par la manufacture. Le système oscillant sans raquette bat à une fréquence de 21 600 alternances par heure. Font également partie des autres caractéristiques de la qualité Lange la gravure des coqs de balancier et la décoration du mouvement, toutes deux effectuées à la main.

La montre existe aussi en or rose.