Avec ce modèle, A. Lange & Söhne présente pour la première fois une montre qui sonne les heures, les intervalles de dix minutes et les minutes. Le signal acoustique, dont la fonction est déclenchée par un poussoir - et non pas par la targuette habituelle -  est exactement en phase avec l’affichage digital. Un ton grave pour les heures pleines, un double coup après dix minutes écoulées et un ton plus aigu pour chaque minute passée rappellent l’heure affichée. Ainsi sept tons graves, cinq doubles coups et deux tons aigus indiquent qu’il est 7h52.

Comme l’heure n’est pas indiquée par des aiguilles, mais par un disque des heures et deux disques des minutes, l’heure à sonner est détectée par trois limaçons différents pour les heures, les intervalles de dix minutes et les minutes; ils sont liés au mécanisme d’affichage.

 

A-Lange-Sohne-Zeitwerk-MinuteRepeater.jpg

La Zeitwerk Répétition Minute est uniquement disponible en platine. © A. Lange & Söhne

Afin d’écarter toute erreur de manipulation, les constructeurs ont mis en place une précaution technique de sécurité. Si l’utilisateur voulait régler la montre au moment où elle sonne, cela entraînerait des conflits mécaniques; la couronne ne peut donc être tirée lorsque le mécanisme de sonnerie est actif. À l’instant où la montre se met à résonner, le rouage de remontage est désengrené de la roue à rochet, qui actionne la sonnerie. En outre, l’avancée des disques des chiffres est ralentie jusqu’à la fin du processus de répétition. La suite de sons maximale, qui a lieu à 12h59, dure environ 20 secondes. Par conséquent, le signal acoustique correspond toujours à l’heure affichée.

Pour garantir que le processus de répétition fonctionne toujours pleinement, la sonnerie ne peut plus s’enclencher avec une réserve de marche inférieure à douze heures. Cet état est signalé par une marque rouge sur l’indicateur de réserve de marche. Puisque le ressort de remontage entraîne la sonnerie avec la roue à rochet, la réserve de marche disponible de 36 heures maximum est influencée par le nombre de processus de répétition déclenchés, ainsi que leur durée.

Le mouvement à force constante breveté assure une force d’entraînement uniforme pendant toute la durée de la réserve de marche.

Le boîtier en platine de 44,2mm renferme le calibre manufacture à remontage manuel L043.5, fini à la main et comprenant 771 composants. Fabriqué par la manufacture, le balancier à masselottes d’équilibrage excentrées, doté d’un spiral oscillant, bat à 18'000 alt/h, sous le coq de balancier gravé à la main. Le cadran est en argent massif rhodié. L’imposant pont du temps en maillechort rhodié noir entoure les guichets des heures et des minutes, disposées sur un seul niveau. Les deux marteaux de sonnerie, en acier poli noir, sont disposés des deux côtés des petites secondes : les heures sonnent à gauche, les minutes à droite. Pour le double coup des dizaines de minutes, les deux marteaux tapent avec un léger intervalle.

 

A-Lange-Sohne-Zeitwerk-MinuteRepeater-L043-5.jpg

Le calibre L043.5. © A. Lange & Söhne

Le garde-temps est complété par un bracelet en alligator noir, cousu main, muni d'une boucle déployante en platine.