Héritière d'un patrimoine historique d'exception, datant de plus de 300 ans, la Maison Leroy, s’est lancé le défi de faire revivre les codes fondamentaux de l'esprit qui l’ont inspirée depuis sa fondation (1713) à travers des réinterprétations contemporaines.

Le Chronomètre Observatoire est équipé du calibre nouvelle génération L200 à remontage manuel, entièrement conçu et construit à la Manufacture du Sentier (Suisse), paré d’un échappement à impulsion directe au balancier, spiral à double courbe terminale et double barillet en parallèle.
Le calibre oscille à 18’000 A h (2,5 Hz) et dispose de 42 rubis dont 4 en diamants de synthèse.
Le mouvement s’exprime dans un boîtier rond en or (or rouge 5N, or blanc ou bicolore 950 Palladium et or rouge) de 38 ou 40mm de diamètre dévoilant un cadran en argent massif, guilloché main « motifs grain d’orge », inspiré des montres de poche Leroy du XIXème siècle.
Les appliques chiffres arabes sont en or et cabochonnées: chaque index est poli et arrondi main. Les aiguilles en acier, design exclusif Leroy de forme « Courteault », sont ajourées.

L-Leroy-Osmior-Chronometre-Observatoire-cadran-anthracite

Le Chronomètre Observatoire est un amalgame du savoir-faire Leroy. Il se limite à l’essentiel avec ses lignes épurées et est doté d’une parfaite lisibilité et d’une précision chronométrique. © Leroy

Cliquez sur la grande image en haut de la page pour voir tous les modèles.

Le “Chronomètre Observatoire” propose un affichage heures, minutes centrales arborant des aiguilles en acier ajourées, de forme « Courteault » et comporte également la fonction de stop-secondes.
Un petit compteur, positionné à 6 heures, indique le passage des secondes avec un saut appelé “duplex” (en hommage à Pierre Le Roy et son échappement Duplex) et entraîne le passage de la petite seconde en intercalant le premier saut court suivi du long.
Un guichet en forme de losange positionné à 9h laisse entrevoir le disque d’indication de la réserve de marche de 98 heures.

Le choix de cadrans est décliné en cinq couleurs : argent opalin, bleu Leroy, champagne Leroy, champagne rosé et gris ardoise. Les index sont accordés avec la couleur de l’or du boîtier et les aiguilles peuvent être choisies selon les préférences du client bleuies, rhodiées ou « or noir.

Les roues du mouvement sont fabriquées et décorées selon les standards qualitatifs les plus élevés. Les ailes des pignons sont polies au moyen d’une meule en bois et les rochets sont traités selon le procédé « Mat de Genève », une ancienne technique de décoration qui donne une couleur anthracite, et les autres aciers, ainsi que le mécanisme de remontoir sont poli noir. Les ponts sont anglés et givrés ce qui leur confère une tonalité de couleur bronze. Toutes les vis sont bleuies à la base tandis les têtes de vis sont polies bloqué noir.

Le garde-temps arbore un bracelet en alligator cousu main et doublure alcantara soit avec une boucle ardillon ou déployante.
Chaque Chronomètre Observatoire est numéroté individuellement et est livré avec son propre certificat de marche chronométrique issu de l’Observatoire de Besançon.