La Vertalor exprime la quintessence esthétique et technique des Ateliers Louis Moinet. C’est la première fois que la cage d'un tourbillon est suspendue à un pont à trois branches entièrement réalisé en or. Cette architecture portée se prolonge sur le barillet, dont le couvercle est lui aussi suspendu à un pont d’or. Véritable colonne vertébrale de la montre, cette construction en ponts en or inaugure une approche inédite des montres à cadrans ouverts.

La Vertalor existe en deux séries de 28 exemplaires, en or rose ou or gris. Le puissant boîtier de 47mm est fait de 59 pièces et ses deux faces sont en verre saphir. Il enferme un cadran décoré « Côtes du Jura » qui dévoile, à 6h, le tourbillon suspendu par ses trois ponts supérieurs. Le tourbillon est enrichi d’une nouvelle aiguille dont l'extrémité en forme d’étoile luminescente est un clin d'oeil au dessin de la pendule Jules César (1825) de M. Louis Moinet. A 12h, les ponts en or s’ouvrent sur un barillet retravaillé, plus ouvert, avec un couvercle ajouré d’un décor soleil.

 

Louis-Moinet-Vertalor_whitegold

Vertalor, version en or gris. © Ateliers Louis Moinet

Les aiguilles ajourées, légèrement galbées, sont terminées par la « Goutte de Rosée », signature esthétique de la marque. Un fragment de météorite lunaire vient orner le centre du cadran.
A 9h se pose la Fleur de Lys, emblème des Ateliers Louis Moinet, qui marque autant l’appartenance de Louis Moinet à son siècle, qu’à sa ville natale de Bourges.
Les 8 index galbés diamantés sont maintenus en suspension au dessus du cadran.

Le mouvement mécanique à remontage manuel bat à 21,600 A/h et offre 3 jours de réserve de marche. Il est gravé “Côtes du Jura”.

 

Louis-Moinet-Vertalor_or-rose

Vertalor, version en or rose. © Louis Moinet

La montre est complétée par un bracelet  en alligator de Louisiane cousu main et muni d'une boucle déployante en or gris 18 carats et titane PVD avec symbole Louis Moinet.

« Nous avons voulu une pièce qui rende hommage au style Louis Moinet, celui des Beaux-Arts notamment, où il enseigna à son retour d’Italie », souligne Jean-Marie Schaller, CEO et Directeur Créatif des Ateliers.