2014 est une année essentielle pour Patek Philippe. La marque genevoise va y consacrer une énergie importante. Le premier signe de cette vitalité est le changement de son stand à Baselworld. Intégralement redessiné, il gagne en surface, en transparence et en modernité. Cette évolution accompagne un événement marquant : 2014 est l’année du 175e anniversaire de Patek Philippe. En activité ininterrompue depuis, la maison va célébrer ce passage dignement, mais plus tard. On attend de nombreuses et importantes nouveautés, qui seront dévoilées en octobre 2014.

Mais Baselworld est là et l’actualité de Patek Philippe est déjà surprenante. En effet, deux nouveaux modèles font leur apparition qui changent ce que l’on croit connaître de Patek. 2014 est l’année de l’émergence de montres à complication en acier. La marque est plutôt utilisatrice de métaux précieux pour façonner ses montres. « Chez Patek Philippe, l'acier représente un maximum de 20% de notre production, en dehors du modèle Twenty~4® », déclare Jasmina Steel, Directrice Internationale de la Communication et des Relations Publiques. La nouvelle 5960/1A ouvre un nouveau chapitre. Ce chronographe à remontage automatique et quantième annuel vient remplacer ses homologues en platine et or rose, connus sous les références 5960P et 5960R respectivement. Ces derniers ne seront tout simplement plus produits. Il possède le même mouvement, les mêmes complications, mais sa boîte et son bracelet sont en acier. Son cadran blanc à index noirs prend un visage sportif chic. Il est renforcé par une trotteuse et une aiguille des minutes de chronographe rouges. Même sa collection Nautilus n’arbore pas une sportivité aussi marquée.

 

patek-chrono-qa-acier-5960

Patek Philippe chronographe à quantième annuel, ref.5960/1A, tout acier. © David Chokron/Worldtempus

 

Et puisque l’on parle de Nautilus, il y a du changement de ce côté-là aussi. En effet, une nouvelle combinaison de complications fait son apparition dans cette famille, autorisée par un nouveau calibre. La référence 5990/1A est équipée du mouvement CH 28-520 C FUS. Il possède la fonction de chronographe cumulée à celle de double fuseau horaire secondée d’une double indication jour/nuit, le tout à nouveau avec un remontage automatique. Conformément aux habitudes de Patek Philippe, la modification du second fuseau horaire se fait par des poussoirs de grande taille, logés à 8 et 10 h, sur la gauche du boîtier. Ils sont intelligemment intégrés dans la ligne caractéristique des Nautilus qui arborent à cet endroit-là une excroissance, qui devient fonctionnelle pour l’occasion. Ainsi dotée, la 5990 devient un chronographe à complications en acier, sportif et pratique. Patek Philippe prend son image de marque traditionnelle à contrepied.

 

patek-nautilus-chrono-GMT-5990

Nautilus Travel Time Chronograph, réf. 5990/1A © Patek Philippe

 

Le reste des lancements annoncés à Baselworld est du registre de l'animation de gamme.  Parmi les plus séduisantes, il faut signaler l'apparition d'un cadran de couleur or miel sur la référence 5159, au quantième perpétuel à date rétrograde. Il s'accorde avec un bracelet en alligator marron du meilleur goût et connaît quelques modifications, comme le cerclage de la phase de lune.  Ce choix est emblématique d'une nouvelle direction prise par Patek Philippe depuis l'arrivée de Mme Stern à la Direction Artistique de la Maison : l'attention au détail est portée à de nouveaux sommets. Les collections commémoratives du 175e anniversaire devraient être imprégnées de cet état d'esprit.

 

patek-philippe-QP-5159

Patek Philippe Quantième Perpétuel Rétrograde ref. 5159. © David Chokron / WorldTempus