Le propre d’un garde-temps squelette est de jouer sur la transparence. C’est précisément ce que réalise Perrelet en ajourant complètement son mouvement haute manufacture maison, le calibre P-381, dont les découpes lèvent le voile sur son architecture interne. L’affinement des composants et ses finitions apportent la touche finale au mouvement.

Ce jeu de transparence se retrouve également au niveau esthétique puisqu’il est la composante principale du concept des collections Turbine. Sur ce modèle, la turbine en aluminium est montée directement sur un sous-cadran, lui-même ajouré, pour ne pas entraver la vision interne. A pleine vitesse, au travers de ses ouvertures, elle dévoile ainsi l’architecture aérienne du mouvement.

Le boîtier de cette nouvelle collection possède un diamètre de 44mm et est disponible en acier, en acier avec traitement PVD noir, ou paré d’une lunette en or rose 4N. Le réhaut offre une lecture aisée de l’heure grâce à des index et chiffres arabes luminescents. Les aiguilles des heures et des minutes sont recouvertes de Superluminova, tandis que l’aiguille des secondes se détache de l’ensemble par sa teinte rouge. Les garde-temps de la collection Turbine Skeleton sont proposés avec des bracelets innovants bi-matière noir : cuir et coeur en polyuréthane pour garantir une ergonomie et un confort de port, ou caoutchouc noir à l’allure sportive.

Perrelet - Turbine Skeleton

Les trois versions de la Turbine Skeleton. © Perrelet