Elle fut la première gamme de la marque. Lancée en 1995, l'Hommage est le point focal des collections 2014 de Roger Dubuis. Cinquième famille de montres à composer l'univers de la manufacture genevoise, l'Hommage donne sa vocation par son nom. Elle est une révérence à ce que l'horlogerie traditionnelle fait de meilleur, de plus ancré dans l'histoire. Avec sa lunette concave, ses flancs satinés et bombés, ses cornes en forme de crosse aux bords chanfreinés, son boitier renvoie aux meilleures productions historiques des vallées horlogères. Comme il se doit, cette tradition est honorée par le recours à des calibres de manufacture, et de haute facture. Difficile de faire autrement de toute manière, puisque l'intégralité de la production Roger Dubuis porte de Poinçon de Genève, certification qui atteste de la qualité technique et esthétique de ses montres.

 

Roger-Dubuis_Hommage-automatic-42mm

Hommage automatic 42mm © WorldTempus / David Chokron

Quatre mouvements ont été utilisés dans les Hommage millésime 2014. Ils viennent en complément d'un modèle qui avait été lancé en éclaireur en 2013, un Tourbillon Volant Répétition Minutes au cadran transparent qui augurait du meilleur. Cette année s'y joignent une montre automatique de 42 mm et un chronographe de la même taille. Disponibles en or gris ou en or rose, sertis ou non, ils représentent le premier étage de cette gamme, tous deux munis de micro-rotors qui en assurent le remontage. Puis vient la Hommage Tribute To Roger Dubuis, une série limitée à 208 exemplaires qui renvoie à la personne de M. Dubuis même. Le fondateur a apposé sa signature au dos de cette montre à tourbillon volant, grande date et réserve de marche au cadran blanc, une rareté pour la marque. Les Hommage culminent avec le mouvement le plus emblématique de la maison, le double tourbillon volant, ici aménagé de façon à présenter sa réserve de marche au dos.

 

Roger-Dubuis_Hommage-chronograph

Hommage Chronographe © WorldTempus / David Chokron

Mais ce qui frappe le plus sur cette montre, c'est son apparence. Car en plus du double impact des tourbillons, tout le cadran de cette pièce est guilloché. Et il ne s'agit en réalité pas de son cadran : les chiffres romains en or rose sont appliqués à même la platine. Le dos du mouvement a été guilloché à la main, à l'aide de machines anciennes et selon un processus artisanal. Le vocabulaire esthétique de la décoration des cadrans a été renversé et appliqué à la matière horlogère même. Si les modèles Automatique et Chronographe présentent la même apparence, c'est via un cadran à proprement parler, qui a été guilloché selon un processus moins artisanal. Il faut respecter la hiérarchie des calibres, où le double tourbillon est roi.

Mais les dames ne sont pas en reste puisque Roger Dubuis présentait également des versions nouvelles de ses Excalibur, intégralement serties, mais aussi des variantes de son modèle pour dame par excellence, la Velvet. Les variantes Haute Joaillerie sont enrichies de nouveaux jeux de pierres précieuses. Les cadrans intégralement sertis de diamants baguette sont accompagnés de deux pierres de taille coussin, plus importantes, situées à 6 et 12 heures. Il peut s'agir de saphirs jaunes, roses, bleus ou d'émeraudes. Roger Dubuis n'a pas fini de briller, que ce soit par le laiton de ses platines, l'or de ses boites, ou les pierres précieuses de ses sertissages extensifs.

 

Roger-Dubuis_Velvet-blue-sapphire

Excalibur Velvet, saphirs bleus © Roger Dubuis

 

Cliquez sur l'image en haut de la page pour plus de photos.