Le tourbillon joue un rôle important dans l’histoire de Speake-Marin. En effet, le premier garde-temps à avoir porté le nom de Speake-Marin était la « Foundation Watch », une montre à gousset que Peter Speake-Marin avait équipé d’un tourbillon à échappement.
Peter Speake-Marin reconnait la capacité du tourbillon à améliorer la précision du garde-temps en contrant les erreurs de positionnement dues à la gravité, mais c’est l’aspect visuel de cet échappement hypnotique qui l’a conduit à ce projet.

Le cadran excentré, réalisé en émail grand feu, affiche les heures et les minutes grâce aux aiguilles « Foundation » en acier bleui signées Speake-Marin. Juste au-dessus de ce cadran se trouve un indicateur de réserve de marche de 72 heures. Il indique la réserve disponible au moyen d’un indicateur en forme de demi-lune qui s’ouvre lorsqu’il est complètement chargé et se referme progressivement quand la montre se décharge pour être remplacé par un indicateur rouge. Sous le cadran excentré se trouve l’indicateur de jour et de nuit qui apporte à la montre un équilibre visuel en contrebalançant l’indicateur de réserve de marche situé au-dessus.

Pourtant, ce sont les pirouettes synchronisés des tourbillons jumeaux alignés verticalement sur la gauche qui attirent rapidement le regard. Un unique pont massif, fini à la main avec un polissage miroir et les angles biseautés, maintient le côté supérieur des deux tourbillons. Chaque tourbillon possède son propre mécanisme indépendant alimenté par son propre barillet. Les deux barillets sont chargés simultanément grâce à la couronne.
Une minuscule boite de vitesses à ressort permet de limiter les imprécisions, car ce ressort absorbe et équilibre toutes les petites variations entre les deux cages. Nommé un « équilibreur de marche », il lie les deux régulateurs des tourbillons.

Speake-Marin - Bi-Tourbillon

Le tourbillon est une des choses que Peter Speake-Marin aime le plus en horlogerie. © Speake-Marin

Les généreuses proportions de cette boite Piccadilly de 48 mm, disponible en or blanc ou rouge, ont été longuement étudiées afin d’accorder au garde-temps une grande lisibilité sur l’affichage du temps, tout en accordant aussi de l’espace aux tourbillons.

L’inspiration pour le design du pont et la décoration du Bi-Tourbillon proviennent d’un des premiers tourbillons de Speake-Marin : le Tourbillon Vintage MKII. Comme ce dernier, le mouvement du bi-tourbillon est réalisé avec des ponts en acier, perlé et plaqué avec du ruthénium. La platine est décorée aux trois-quarts par des Côtes de Genève qui partent du centre mais s’en vont dans deux directions.

L’équilibreur de marche, qui relie les deux tourbillons de 60 secondes, consiste en deux roues concentriques mise en place l’une au-dessus de l’autre. Un petit ressort est positionné entre les deux roues et est attaché à l’extrémité de chacune d’elle. Chaque roue se met en rotation avec sa propre cage de tourbillon et le ressort au milieu est mis sous tension lors que les vitesses des deux régulateurs diffèrent ou est soumis à un choc asymétrique.

Speake-Marin - Bi-Tourbillon

Le Bi-Tourbillon appartient à la collection J-Class de Speake-Marin et est produit en une Edition limitée de 5 pièces en or blanc et 5 pièces en or rouge. © Speake-Marin