Le sertissage invisible est une prouesse dont seuls quelques artisans maîtrisent aujourd’hui la technique. L’or s’efface complètement derrière les pierres précieuses : soutenues par un rail, elles forment un lit de lumière exempt de toute trace de fixation et révèlent ainsi leur éclat maximal. Vacheron Constantin a choisi de relever ce défi sur une montre de forme qui, malgré son profil galbé, se caractérise par des arrêtes, des angles vifs et des lignes tendues qui ajoutent à la complexité de l’ouvrage. Pour ce faire, tous les corps de métier, du designer au sertisseur, de l’horloger au joaillier, ont travaillé de concert en parfaite osmose, orchestrant leurs savoir-faire à l’unisson dans une même volonté de dépassement.

Le tailleur a travaillé les pierres une à une, au centième près, afin que le sertisseur puisse les loger parfaitement et en bon ordre aux emplacements qui leur sont personnellement réservés. La précision qui gouverne cette périlleuse exécution fait de cet édifice de diamants une véritable gageure de plus de 100 heures d’un travail d’orfèvre.Devenus matière première, les gemmes sculptent intégralement la montre : cornes, lunette, carrure, cadran, boucle et la couronne avec son emblématique Croix de Malte.

 

Vacheron-Constantin-Malte-tourbillon-haute-joaillerie

Malte Tourbillon Haute Joaillerie © Vacheron Constantin

 

Le calibre 2795, mouvement mécanique à remontage manuel, intégrant 169 composants, vient équiper ce modèle avec une réserve de marche de près de deux jours. Ce mouvement de forme tonneau est entièrement développé et réalisé au sein de la manufacture. La cage du tourbillon est inspirée de la Croix de Malte; à travers, on peut voir le ravail de terminaison de chaque composant du mouvement avec de nombreux coins rentrants anglés naturellement à la main.

Le berçage de la seule barrette du tourbillon, qui relève toujours du défi technique, nécessite plus de 12 heures de travail manuel afin de répondre aux critères de finition exigés par Vacheron Constantin. Le berçage consiste à limer avec une parfaite régularité les extrémités des bras afin de leur donner une forme conique et demi-cylindrique, tout en respectant la délimitation du centre et des talons. Pour finaliser l’opération, les artisans l’adoucissent à l'aide de pierres, de cabrons, de chevilles de bois et pâtes de finitions pour obtenir un rendu parfaitement poli.

Avec son décor à « côtes de Genève », le méticuleux chanfreinage à la main des arêtes des ponts et la gravure de son numéro individuel de fabrication, le calibre 2795 confirme son caractère d’exception.

Le modèle Malte tourbillon haute joaillerie répond en outre aux nouvelles exigences du Poinçon de Genève.

 

Vacheron-Constantin-Malte-tourbillon-haute-joaillerie

La cage du tourbillon est inspirée de la Croix de Malte, emblème de la marque. © Vacheron Constantin