Lorsqu’en 1949, Pierre Arpels crée sa propre montre, celle-ci est conçue pour s’accorder à ses différentes tenues d'homme du monde parisien, du matin au soir, au quotidien comme lors de soirées de gala - à Cannes notamment.

Métal rare et inaltérable, le platine contraste élégamment avec le cadran laqué de noir, évoquant le « dress code » masculin des soirées les plus chics.

Sur le cadran apparaît le motif piqué caractéristique de la collection, inspiré des chemises de smoking, tandis que les chiffres romains légèrement en relief, les index et les aiguilles se démarquent tels des traits de lumière.

Disponible en 38 ou 42 mm de diamètre, la montre est mue par un mouvement mécanique à remontage manuel. Les deux tailles de montres se déclinent aussi en version plus luxueuse, avec la lunette sertie de diamants ronds et taille baguette.

 

van-cleef-arpels-pierre-arpels-Platine-serti

Sertie ou non, la montre Pierre Arpels Platine s'exprime dans les matières les plus nobles. © Van Cleef & Arpels


La montre s'habille d'un bracelet en alligator noir, muni d'une boucle ardillon en platine, avec diamants ronds pour les modèles sertis.