Ce n’était peut-être pas la montre la plus chère présentée à Baselworld (il s’agissait de la Fascination de Graff pour la modique somme de 40 millions de dollars) mais la montre Billionaire a suscité tout autant d’intérêt avec son coût non négligeable de 18 millions de dollars. Et tandis que la Fascination ne peut se targuer « que » de 152,96 carats, la Billionaire resplendit de 260 carats de pierres précieuses de qualité supérieure.

Il semble donc ridicule de demander ce qui rend cette montre si particulière ? Et pourtant, pour apprécier pleinement la magnificence de cette pièce, il faut se pencher sur les plus petits détails. WorldTempus a demandé à Jacob Arabo en personne d’expliquer pourquoi la Billionaire est digne de son nom.

« C’est le résultat de deux ans de travail. Nous avons dû tailler chacune des pierres pour qu’elle soit identique à sa jumelle, non seulement en qualité, mais en forme, en profondeur, en polissage, explique-t-il. Il faut donc prendre en considération certaines pertes pour parvenir à cette uniformité. C’est un premier défi. Puis il faut la graduer parfaitement, avec le premier rang de pierres commençant à 3 carats, puis le suivant à 2,5, puis 2, et ainsi de suite jusqu’à 0,5 carat sur la boucle. Tout doit être assorti. »

La Billionaire. © Jacob & Co.

Le sertissage des pierres sur cette pièce immense de 58mm x 47,5 mm mérite une mention spéciale. Chacune d’entre elles est ajustée dans une pyramide inversée de perles en or blanc 18 carats pour assurer un sertissage invisible qui est d’autant plus impressionnant lorsqu’on regarde la montre sous différents angles et que l’on voit que toutes les jonctions entre les pierres – même sur les coins extérieurs – sont entièrement sans coutures. L’un des éléments phares de la montre est la couronne : un diamant de 2 carats monté dans un chaton, de sorte que vous tenez un diamant entre vos doigts à chaque fois que vous remontez la montre.

Ainsi que Jacob Arabo nous le rappelle, « il ne faut pas oublier que c’est aussi une montre, pas seulement un bijou. » Le mouvement tourbillon manuel a bénéficié d’autant d’attention que le choix et le sertissage des diamants.  « Nous avons conçu le mouvement tourbillon squelettisé avec Concepto, explique Jacob Arabo. Les finitions sur chaque pont du mouvement ont pris trois semaines. Chacun d’entre eux est terminé séparément à la main. » Les finitions sur ce calibre tourbillon exclusif JCAM09 présentent des bords biseautés à la main et des flancs dessinés sur une base sablée. Tous ces éléments sont clairement visibles grâce au design ajouré qui dispose les composants du mouvement verticalement et semblent flotter entre neuf bras qui s’étendent sur le périmètre de la platine principale, où ils sont complétés par un index individuel en diamant.

La montre Billionaire a été présentée en compagnie de Flavio Briatore, propriétaire de la marque Billionaire Couture (http://www.billionairecouture.com/) et ami personnel de Jacob Arabo. « Billionaire était une inspiration pour cette montre, admet M. Arabo. Dès le premier jour, lorsque l’idée m’est venue, j’ai su que je la nommerais ainsi. Mon ami Flavio était ravi de faire partie du projet et de donner le nom de Billionaire à cette montre extraordinaire. Avant Baselworld, il n’avait vu que des dessins. Tant qu’il ne l’a pas vue en vrai, il n’a pas réellement saisi à quel point elle était belle. Il est venu à Bâle et quand il est entré dans mon bureau, il était bouche bée. »

Comme il sied à un milliardaire, ce sera une pièce unique, même si le nom perdurera probablement dans la collection horlogère de Jacob & Co. « Je ne crois pas qu’il n’y aura qu’une seule montre, dit M. Arabo. La première est naturellement une pièce unique mais je crois que le concept pourrait avoir une longue vie. Mais chaque montre sera une pièce unique en elle-même. »