Marque de niche, Panerai tisse des liens très étroits avec sa communauté de clients. Son histoire unique et sa production limitée attirent comme un aimant les collectionneurs en mal de rareté, et la première vente aux enchères dédiée uniquement à Panerai, l’année passée,  a démontré l’importance croissante de la marque pour les collectionneurs. Mais avec des prix à partir de 15'000 €, les nouveautés présentées au SIHH rendent le rêve Panerai moins accessible.

Comme avec tous les modèles Panerai, le diable se cache dans les détails des deux nouvelles Luminor Submersible. Notez, par exemple, que les poussoirs de cette authentique montre de plongée sont positionnés sur la gauche du boîtier (afin de ne pas faire de l’ombre à l’esthétique de la couronne protégée et brevetée de la marque) et qu’ils sont vissés.  Un mélange de SuperLuminova de couleur verte, pour les index des heures et l’aiguille des heures, et bleue, pour l’aiguille des minutes et l’indication du temps de plongée sur la lunette tournante, garantit une lisibilité optimale. Animés par le mouvement manufacture Panerai P. 9100, offrant la fonction chronographe avec retour en vol et 72 heures de réserve de marche,  les deux modèles sont disponibles avec à choix, une couronne en titane brossé (PAM 614:  14,200 €) ou en céramique noire (PAM 615:  15,700 €), sur un boîtier de 47mm.

 

Panerai Luminor 1950 Submersible

Deux nouveaux modèles Panerai Luminor 1950 submersible : tous deux avec un boîtier de 47mm en titane et un choix de lunette en titane (à gauche, PAM 614) ou en céramique noire (à droite, PAM 615). © Panerai

La nouvelle Luminor Submersible 1950 Carbotech™ fut la vedette du stand Panerai du SIHH. Son boîtier est fait d’un nouveau matériau, le Carbotech™,  réalisé à partir de fibres de carbone compressées et liées avec du PEEK (Polyether Ether Ketone), un polymère haut de gamme qui augmente sa résistance et sa durabilité. Comme souvent avec les composites de carbone,  les strates et la découpe du matériau utilisé pour le boîtier produisent un motif aléatoire rendant chaque pièce unique.  Le Carbotech™ est trois fois plus léger que le titane, insensible à la corrosion et hypoallergénique. Mais il a aussi un prix, puisqu’il faut 10 heures pour usiner un seul boîtier.  La Luminor Submersible 1950 Carbotech™ (PAM 616) renferme le calibre automatique P.9000, affichant une petite seconde à 9h, et se porte sur un nouveau bracelet en caoutchouc arborant la signature et le logo « OP » en bleu.  Son prix est de 15'700 €.

 

Panerai PAM 616 Luminor Submersible 1950 Carbotech

En raison de la façon dont le matériau est produit et le boîtier usiné, chaque Luminor Submersible 1950 Carbotech™ est une pièce unique. © Panerai

Equation du temps
Son boîtier Radiomir 1940 est moins compliqué à fabriquer, et de surcroît en acier ;  c’est donc le mouvement à remontage manuel calibre P.2002/E qui donne toute sa valeur aux nouveaux modèles Radiomir 1940 et Luminor Equation of Time. Offrant une réserve de marche substantielle de 192 heures (8 jours),  ce mouvement maison affiche aussi une petite seconde à 9h ainsi que le jour de la semaine  à 3h - par une aiguille -  et la date, dans un guichet, à 3h également. Cependant, l’échelle linéaire positionnée à 6h, là où les Paneristi s’attendraient à trouver l’indication de la réserve de marche, a été transformée par un affichage de l’équation du temps indiquant la différence en minutes entre l’heure conventionnelle et l’heure solaire. Quant à la réserve de marche, elle est reléguée au dos de la montre, où elle est indiquée par une petite aiguille.

 

Panerai PAM 516 and PAM 601 Equation of Time

Deux nouveautés à équation du temps : la Radiomir 1940 Equation of Time 8 Days Acciaio 48mm et la Luminor 1950 Equation of Time 8 Days Acciaio 47mm. © Panerai

Le cadran reste fidèle à la structure classique en sandwich, typique de Panerai, où les chiffres des heures et les index sont évidés dans la couche supérieure du sandwich. La couche inférieure, perforée plus largement permet l’adjonction d’une plus grande quantité de Superluminova, pour une meilleure luminosité sur une longue durée. Les deux versions sont des éditions limitées : 200 pièces de la Radiomir 1940 (PAM 516: 18,400 €) seront produites, contre 100 pièces pour la Luminor 1950  (PAM 601: 18,800 €).

 

Des racines dans la marine italienne…
On a perdu toute trace du premier chronographe de Panerai, le Mare Nostrum, fabriqué en 1943 pour la Marine Royale Italienne. Mais quelques prototypes subsistent qui ont servi de base au nouveau modèle Mare Nostrum dévoilé cette année au SIHH. Cette édition spéciale limitée à 150 pièces seulement se distingue des modèles Radiomir et Luminor par son imposant boîtier en titane de 52mm. Elle est animée par le mouvement à remontage manuel maison OP XXV, basé sur le calibre Minerva 13-22. PAM 603 pour les Paneristi, cette montre respire le vintage avec son cadran à deux niveaux brun. Elle est vendue au prix de 37'000 €.

 

Panerai PAM 603 Mare Nostrum

La Panerai PAM 603 Mare Nostrum est inspirée d’un modèle fabriqué pour la Marine Royale Italienne en 1943. © Panerai

... et à Florence
Pour célébrer la restauration de sa boutique historique du centre de Florence, Panerai a créé une édition strictement limitée à 99 montres dont le boîtier en acier brossé est magnifiquement décoré de gravures style Bulino. Baptisée Radiomir Firenze, cette PAM 604 est animée par le calibre à remontage manuel P.3000 et coûte 18'800 euros. Et pour ajouter encore à son exclusivité,  cette pièce de collection n’est disponible que dans la boutique historique de Florence, qu’elle commémore.

 

Panerai PAM 604 Firenze

La Panerai PAM 604 Firenze est une édition limitée de 99 pièces en vente uniquement à la boutique historique Panerai de Florence. Elle arbore un boîtier en acier, gravé à la main selon la technique Bulino. © Panerai