Non, les mouvements de forme ne sont pas morts ! Certes, le grand public y est peu sensibilisé et bien des marques en font abstraction, en plaçant des calibres ronds dans des boîtes à géométrie variable. Le véritable mouvement de forme en est à l’opposé. Pur chef-d’œuvre de cohérence horlogère, il a au contraire pour vocation d’avoir une boîte et un calibre dont les dimensions s’épousent mutuellement. L’un des exemples les plus pérennes est celui de la Reverso, créée en 1931 avec boîte rectangulaire (dite tonneau) et un mouvement qui l’est également. Pourtant, quelques maisons perpétuent cet art horloger.

Des manufactures en grande forme
Historiquement, ce sont les grandes manufactures traditionnelles qui perpétuent cet art. Cartier est l’une d’elles. Cette année, la maison est revenue au SIHH avec l’une de ses pièces mythiques, la Crash. A sa création en 1969, la pièce était équipée d’un calibre rond. Aujourd’hui, la manufacture l’a entièrement recomposé en version squelette dans un boitier légèrement agrandi. Dans les faits, le calibre de base est devenu de forme !

Cartier-Crash.jpg

La nouvelle Crash de Cartier, dont le mouvement squelette épouse dorénavant sa sinueuse boîte. © Cartier

Vacheron Constantin, elle, dispose de multiples références de calibres de forme. C’est un savoir-faire qu’elle cultive toujours sur de nombreux modèles. La collection Malte en est l’illustration, avec des mouvements tonneaux, squelette et tourbillon notamment. La collection des Métiers d’Art comporte également un superbe mouvement baguette, le 1905, dont le dessin épouse à la perfection de très élégantes boîtes conçues pour dames. Et sur un terrain proche de la belle horlogerie de poignet, il faut compter avec les dernières pendules de la maison, dévoilées au SIHH : le calibre 9260 est conçu sur mesure aux dimensions de l’Arca.

Vacheron-Constantin-mouvement-pendule-Arca

Le mouvement de la pendule Arca de Vacheron Constantin. © Vacheron Constantin

Enfin, la dernière grande maison institutionnelle à défendre les mouvements de forme s’appelle Breguet. La collection Reine de Naples offre de nombreuses variations de mouvements de forme venant épouser le profil ovoïde de sa boîte (grande photo en tête de page).

Les indépendants en force
Le renouveau des mouvements de forme vient des maisons indépendantes. Beaucoup ont développé des calibres aux contours asymétriques, novateurs, pour ne pas dire révolutionnaires. La jeune DeWitt a par exemple marqué les esprits dès 2008 avec une Concept Watch 1 aux contours proprement inédits, un mouvement rétractable et modulaire très futuriste.

DeWitt-concept-watchI.jpg

L’étonnante Concept Watch 1 de DeWitt. © DeWitt

Quatre ans plus tard, Christophe Claret prenait sa suite avec l’X-TREM-1 : un tourbillon volant incliné à 30°, monté sur une platine en titane curvexe en trois dimensions, doté d’un système d’affichage (heures et minutes) rétrograde.

Christophe-Claret-Mouvement4N.jpg

Le mouvement de la Claret X-TREM-1. © Christophe Claret

Encore plus proche, il y a à peine quelques semaines, c’est HYT qui a révolutionné les mouvements de forme avec l’imposante H3. La pièce est construire sur un format longitudinal et arbore un double affichage rétrograde, liquide et mécanique. L’approche esthétique rappelle celle de la Monaco V4, dont la transmission par courroies se lisait dans les lignes affutées de sa boîte rectangulaire.

HYT-H3-watch-titanium.jpg

L’imposante HYT H3. © HYT

Le principe est d’ailleurs sensiblement le même chez Greubel Forsey. La Quadruple Tourbillon asymétrique est l’une des nombreuses créations de la marque – et sa deuxième invention fondamentale – mariant art visuel et art horloger, où le mouvement, élément dominant, semble avoir été contraint malgré lui dans une boîte dont il repousse les limites.

Si la manufacture se dédie à une élite de haute horlogerie, il en est une dernière qui, à l’inverse, se voue à la belle horlogerie pour le plus grand nombre : Eterna. La marque, qui insiste aujourd’hui sur sa capacité à livrer des mouvements à des tiers, a en son catalogue le mouvement 3505 Madison Spherodrive.

eterna-madison-spherodrive-watch.jpg

L’Eterna Madison. © Eterna