Pourquoi les fleurs ont-elles toujours exercé un tel pouvoir de séduction auprès des femmes ? Les temps changent mais certains goûts restent immuables et les femmes se plient toujours à l’infini pouvoir de séduction du motif floral. Dans le jardin de la montre féminine, l’été est la saison rêvée pour voir éclore de nouvelles fleurs horlogères qui délivrent l’indication de la course du temps avec raffinement et délicatesse.


Chanel Mademoiselle Privé Décor Camélia Brodé
Chez Chanel, on choisit le camélia. Fleur emblématique de la marque parce qu’elle fut l’une des préférées de Coco, cette plante fleurie également rendue célèbre par Alexandre Dumas inscrit son empreinte délicate sur la joaillerie et l’horlogerie de la maison parisienne. La montre Mademoiselle Privé Décor Camélia Brodé en édition limitée à 18 exemplaires place la fleur au centre de son cadran. Et ce, de manière tout à fait originale, grâce à la technique de la « peinture à l’aiguille ». Le cadran est ainsi brodé par la Maison Lesage à l’aide de fils de soie de couleurs. Tel un écrin auréolant la fleur d’un cercle de lumière, la boîte en or blanc est sertie de 562 diamants taille brillant.

 

Chanel-Mademoiselle-Prive-Decor-Camelia-Brode.jpg

Mademoiselle Privé Décor Camélia Brodé. © Chanel


Chaumet Montre à secret Hortensia
Chez Chaumet, on ne résiste pas à l’hortensia. Cette fleur composée de mille efflorescences en camaïeu joue ici à cache-cache avec le temps, composant un lumineux bouquet joaillier. Tour à tour bijou ou garde-temps, la montre à secret Hortensia se pare d’or rose et disparaît sous un précieux pêle-mêle de diamants, saphirs, tourmalines et opales. La nacre blanche du cadran se mêle à cette précieuse composition florale tandis que le bijou se mue en montre.

 

chaumet-hortensia-secret

Montre à secret Hortensia. © Chaumet


Christophe Claret Margot or rose serti baguette
On l’aime un peu, beaucoup, passionnément… à la folie. Chez Christophe Claret, l’effeuillage de la marguerite devient totalement addictif avec la montre Margot qui, après une première version or blanc dévoilée en début d’année, révèle également ses attraits en or rose. Le principe de cette première complication féminine signée Claret est simple : un poussoir permet d’effeuiller de manière tout à fait aléatoire la marguerite dont les pétales sont cintrés par un cadran de nacre rosée où pointent les flèches en or rose des aiguilles. Pour couronner l’ensemble d’un halo scintillant, le boîtier est serti de diamants taille baguettes.

 

Christophe-Claret_Margot_Or

Margot. © Christophe Claret


Hermès Arceau Millefiori
Chez Hermès, on laisse son regard se perdre dans un champ de fleurs. Rencontre inédite entre l’horlogerie mécanique et le cristal, la montre Arceau Millefiori est illuminée par un cadran inspiré des presse-papiers du XIXe siècle réalisés par les Cristalleries royales de Saint-Louis. Selon une technique complexe et particulièrement délicate, la superposition de couches de cristal et d’émail permet de composer un extraordinaire tapis fleuri. Cerclée d’or gris dans un diamètre de 34 mm serti de 60 diamants, cette version framboise évoque l’éclosion colorée d’un parterre végétal. Joyeusement enivrant…

 

Hermes-arceau-millefiori

Arceau Millefiori. © Hermès