Le 20 janvier 2014, au cours du Salon International de la Haute Horlogerie de Genève, Piaget a organisé un événement magique pour célébrer le lancement de sa collection de Haute Joaillerie Piaget Rose Passion, inspirée par la beauté des roses. L'envoûtant Château de Penthes a accueilli, dans un cadre idyllique, une soirée cocktail au cours de laquelle les créations furent présentées pour la première fois à des invités venus du monde entier. 

La top modèle et amie de la marque Bar Rafaeli et la muse de la mode italienne Bianca Bandolini d’Adda se sont affichées avec des créations de la collection Piaget Rose Passion de Haute Joaillerie. Au cours de la soirée, Melody Gardot qui porte également des bijoux de la collection, chanteuse américaine de jazz nominée aux Grammy Awards et ambassadrice Piaget, a ravi les invités par un concert privé.

Les invités ont pu découvrir une collection exceptionnelle composée de 100 bijoux, montres et pièces de Haute Joaillerie reflétant l'amour d'Yves Piaget pour les roses. Une passion de Piaget partagée avec Joséphine de Beauharnais, Impératrice de France et épouse de Napoléon Bonaparte qui, au début du 19e siècle, consacra de nombreuses années à la constitution d'une des plus grandes collections de roses dans les jardins de son château de Malmaison.  

Pour le lancement de la collection, les pièces étaient présentées dans une mise en scène romantique, avec de grandes lithographies du château de Malmaison, accentuée par les roses rose vif d'Yves Piaget mettant en valeur toute la féminité, la grâce et la modernité des nouveaux modèles Piaget. Entièrement fabriquées dans les ateliers de joaillerie Piaget, les créations Rose Passion ornées de pierres précieuses lumineuses sont conçues pour être portées de différentes manières, en peigne, en diadème ou sous forme de montres-manchettes et montres-secrets chères à la Marque.

En hommage à la rose délicate et ravissante qui ponctue son histoire, Piaget a entrepris de rénover la roseraie emblématique du château de Malmaison dans laquelle, au début du 19e siècle, Joséphine de Beauharnais importa et cultiva plus de 250 variétés de cette fleur. Alors que ce trésor botanique fut endommagé au fil des ans et qu'il reste peu de choses du jardin original, le musée de Malmaison, avec le soutien de Piaget, procède à la plantation de 750 roses anciennes pour faire revivre l'héritage d'une femme extraordinaire.